L’orthographe… cheval de bataille pour certains, véritable bête noire pour d’autres

Quel impact les fautes d’orthographe peuvent-elles avoir sur votre entreprise ?

 

Voilà une question qui me taraude depuis un certain temps.

Il ne se passe plus un jour sans que je constate des fautes d’orthographe tout autour de moi : publicités, publications sur les réseaux sociaux, courriers, etc.

 

« Nous ne sommes pas tous égaux face à l’orthographe », « Tout le monde n’est pas capable d’écrire sans faute », « Ce n’est pas parce qu’on écrit avec des fautes d’orthographe qu’on est stupide »… voilà des commentaires qu’on entend souvent. Oui, c’est vrai, nous ne sommes pas tous des profs de français, des grammairiens, des linguistes et ce n’est pas parce qu’un professionnel a une mauvaise orthographe qu’il est moins doué et qu’il ne peut pas proposer des services de qualité. À chacun son métier !

 

Oui mais…

 

Selon moi, il y a deux façons de considérer le problème, selon qu’on se place du point de vue du professionnel ou de celui du client. Je m’explique :

 

Forcément, le rôle d’un chauffagiste, d’une esthéticienne ou d’un traiteur n’est pas d’être un pro de l’orthographe mais de faire correctement son métier : une installation de chauffage correcte et fonctionnelle, un maquillage irréprochable ou un buffet frais et délicieux.

 

« Le devis ou la publicité comporte des fautes d’orthographe, et alors ? Je suis chauffagiste, esthéticienne, traiteur… pas prof de français. Mes clients se fichent de savoir comment j’écris du moment que je fais correctement mon métier.»

 

C’est vrai, nous ne sommes pas tous égaux face à l’orthographe et ce n’est pas parce qu’un professionnel commet des erreurs en écrivant qu’il est moins qualifié dans son métier. On est tous d’accord sur ce point.

 

Oui mais…

 

Quand on y pense, le but d’un professionnel est de trouver des clients et de faire des affaires. Et les clients, qui sont-ils ? Quelle est la clientèle que vous souhaitez atteindre ? Voilà la vraie question à se poser.

 

Le client a de multiples facettes et vient de différents horizons. Il faut savoir quelle clientèle vous visez et il est important de considérer les choses du point de vue de vos (futurs) clients et non du vôtre. Vos clients potentiels doivent se sentir interpellés, et surtout pas agressés, si vous voulez qu’ils fassent appel à vous.

 

« Agressés ? Tu exagères ! »

 

Pas tant que ça quand on y pense. Nous avons tous, en tant qu’individus, une échelle de valeurs et des normes qui nous tiennent à cœur : rigueur, politesse, bienséance, savoir-vivre, savoir-être, etc.

 

Quel rapport avec l’orthographe me direz-vous ?

Justement… tout est une question de valeurs. Certains clients se fichent royalement de l’orthographe car ils attendent simplement du professionnel qu’il soit… professionnel. Autrement dit qu’il fasse ce pour quoi il est payé. D’autres, par contre, accordent une grande importance au langage et peuvent se sentir « agressés » si votre communication ne répond pas à leurs normes, à leurs valeurs.

 

Peu importe qui a raison ou qui a tort, il faut juste en avoir conscience lorsque vous communiquez vers vos clients (potentiels) et se mettre à leur place. Autant viser une communication sans faille et sans faute pour brasser le plus de clients possible, n’est-ce pas ? Ceux qui n’accordent qu’une importance minime à l’orthographe ne verront pas de différence et ceux pour qui la qualité du langage est primordiale ne se sentiront pas heurtés.

 

Vous n’êtes pas certain de maîtriser toutes les règles de grammaire ou d’orthographe ?

Dans ce cas, faites-vous aussi appel à un professionnel qui pourra vous conseiller et vous aider dans votre communication.

 

Vous trouvez ça cher et inutile ?

Dites-vous que c’est un investissement sur le long terme. Mieux vaut investir dans une communication de qualité pour attirer la clientèle que risquer de la faire fuir à cause de fautes d’orthographe.

 

Vous récupérerez rapidement votre investissement grâce à une image de marque et une crédibilité sans faille.